Décès de Rosa Parks, symbole de la lutte contre la ségrégation raciale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rosa Parks et l'ancien président américain Bill Clinton
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

25 octobre 2005. – L'afro-américaine Rosa Parks, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis, est morte ce lundi à l'âge de 92 ans dans sa demeure de Detroit (Michigan).

Le 1er décembre 1955, elle refusa de céder sa place à un Blanc dans un bus de Montgomery (Alabama). Son arrestation à la suite de ce geste donera naissance au boycott de la compagnie de bus durant 381 jours et à une campagne de protestation, entamés par le jeune pasteur noir Martin Luther King. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême des États-Unis finit par casser les lois ségrégationnistes de Montgomery, les déclarant anticonstitutionnelles.

«Son refus de l'arbitraire raciste en Alabama, à partir de son refus de céder la place à un Blanc dans un bus de Montgomery, enclencha une mobilisation générale les Noirs et des anti-ségrégationnistes. Cette action, finalement couronnée de succès, montra à tous ceux qui oeuvraient pour la pleine reconnaissance des droits civiques aux États-Unis que la mobilisation pouvait payer et faire changer des situations que beaucoup de Noirs pensaient figées.» a déclaré ce mardi SOS Racisme dans un communiqué.

Rosa Parks était atteinte de démence depuis 2004. Elle passa les dernières années de sa vie dans une maison de repos. La date de ses funérailles n'a pour l'instant pas été communiquée publiquement.

Sources