Décès d'Harold Pinter

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

24 décembre 2008. – L'écrivain, poète et dramaturge britannique Harold Pinter, prix Nobel de littérature en 2005, est décédé à l'âge de 78 ans à la suite d’un cancer, a annoncé jeudi son épouse Antonia Fraser. Harold Pinter fut l’un des nouveaux classiques de l’absurde et le genre appelé « l’école de la cuisine » à Londres.

Ses pièces étaient devenues des classiques de son vivant. Il est « généralement considéré comme le représentant le plus éminent du théâtre dramatique anglais de la seconde moitié du XXe siècle », avait noté l’Académie du prix Nobel en lui décernant le prix.

Intellectuel connu pour ses prises de positions politiques tranchées, Harold Pinter avait violemment critiqué l’administration de Georges W. Bush et Tony Blair. Se tenant soigneusement à l’écart de l’«establishment», Pinter avait refusé d’être anobli par la reine Elizabeth. Il avait toutefois accepté la Légion d’honneur française en 2007.

Hommages

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage à un « humaniste lucide, intranquille et intransigeant », « il aura traqué sans relâche la bêtise humaine et ses nombreuses manifestations, les plus monstrueuses comme les plus anodines, l'absurdité se nichant autant dans les guerres que dans les routines de la vie quotidienne », poursuit le communiqué de l'Elysée.

L'ancien dramaturge, dissident et président tchécoslovaque puis tchèque Vaclav Havel ", a mis en exergue son "amitié personnelle" avec lui et ajouté « Je l'appréciais beaucoup depuis ma jeunesse », puis de conclure « Son décès m'a profondément touché. »

Source