Décès d'Albert Hofmann, l'inventeur du LSD

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait d'Albert Hofmann lors de son centième anniversaire.
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

1er mai 2008. – Mardi, le chimiste suisse Albert Hofmann est décédé à l'âge de 102 ans d'une crise cardiaque à son domicile de Burg, dans le canton de Bâle-Campagne. Il est principalement connu pour avoir isolé le LSD en 1938, puis découvert par accident ses effets hallucinogènes, avant que la drogue ne devienne un symbole de la "génération hippie" aux États-Unis d'Amérique.

Albert Hofmann a travaillé pendant plus de 40 ans pour le groupe pharmaceutique Sandoz où il étudiait les alcaloïdes de l’ergot de seigle et synthétisa pour la première fois et par accident le LSD avant de le tester sur lui-même cinq ans plus tard et d'en découvrir les effets hallucinogènes. A la fin des années 50, son employeur produira du LSD sous forme de dragées et d'ampoules destinés aux hôpitaux ainsi qu'à l'armée américaine.

« J'ai produit cette substance comme médicament. Ce n'est pas de ma faute si les gens en ont abusé ». C'est par ces mots qu'Albert Hofmann désapprouva les excès liés à sa découverte pendant les années 60, lorsque Timothy Leary, un professeur de Harvard, devenu « gourou » des substances psychédéliques propulse le LSD au rang de drogue-culte liée au plaisir et aux abus. Les effets délétères de la drogue amenèrent toutefois le gouvernement américain, suivi par d'autres pays, à l'interdire en 1966.

Sources