Cuba va passer à l'open-source

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Cuba flag.png
NewTux.svg

22 février 2007. – Le Gouvernement cubain a décidé de changer les systèmes d'exploitation sur des milliers de ses ordinateurs. Ils tourneront désormais sous GNU/Linux plutôt que sous Windows. Cette décision prise par Cuba augmente les tensions entre le pays et la firme américaine Microsoft.

L'idée a été bien accueillie par plusieurs ministres cubains, y compris Ramiro Valdés, le ministre des communications, qui avait indiqué lors d'une conférence sur les technologies sa position sur la migration vers les logiciels libres. Richard Stallman, dirigeant de la Fondation pour le logiciel libre, a critiqué quant à lui le logiciel propriétaire, arguant de son manque de sécurité actuel.

Dirigeant d'une des plus grandes universités cubaines, Hector Rodriguez a aussi montré une position bienveillante vis-à vis de la migration du parc informatique du pays vers le logiciel libre. Il a souligné que les services de douanes ont déjà complètement migré vers Linux, comme sont sur le point de le faire plusieurs ministères, dont ceux de la Culture, de l'Éducation supérieure et de la communication.

Bien que cela prenne du temps pour migrer vers le libre, Rodriguez, cité par l'Associated Press, a refusé d'indiquer le délai que cela prendrait pour que le gouvernement migre entièrement vers GNU/Linux. Le délai de migration vers le logiciel libre et l'open source est très rapide à Cuba.

GNU/Linux a été adopté comme système d'exploitation par des millions de personnes dans le monde entier et de nombreux gouvernements locaux, régionaux ou nationaux plaident aussi pour son adoption.

Source