Covid-19 : la Chine autorise l'utilisation d'urgence du vaccin de Sinopharm dont l'efficacité est de 79 %

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Pays participants au programme Covax

1er janvier 2021. – Les autorités chinoises ont accordé, le 30 décembre 2020, une autorisation d'utilisation conditionnelle au vaccin contre la Covid-19 développé par l'entreprise pharmaceutique Sinopharm, appelé BBIBP-CorV. Cette approbation conditionnelle, les recherches sur le vaccin étant toujours en cours, fait suite aux dévoilement des résultats préliminaires de l'efficacité du vaccin à 79,3 %. Sinopharm n'a toutefois pas dévoilé les données de ses essais cliniques comme « la taille du groupe témoin, le nombre de personnes vaccinées et à quel moment le taux d’efficacité avait été atteint après l’injection ». Les données des essais cliniques sont considérées comme essentielles par les experts, mais Sinopharm affirme que le développement du vaccin s'était fait selon des normes établies en étroite coopération avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La collaboration de l'OMS avec Sinopharm lors du développement du vaccin et « l’obtention de la soi-disant préqualification de l’OMS » s'avère donc un élément essentiel pour rassurer les pays en développement sur la qualité des vaccins chinois. En effet, une certaines méfiance existe même en Chine sur les vaccins développés sur son territoire. Rappelons que les pays en développement sont visés par le programme de distribution du vaccin COVAX pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Les autorisations du vaccin de Sinopharm et d'AstraZeneca par le Royaume-Uni, le 29 décembre, sont grandement suivies par les pays en développement, car ils sont beaucoup moins coûteux et plus facile à manipuler et à distribuer que les vaccins développés par Pfizer et Moderna. Pour la Chine, distribué le vaccin de Sinopharm dans le monde est une élément important afin de « réparer les dommages à son image causés par la pandémie qui a débuté il y a un an dans la ville centrale de Wuhan ». D'ailleurs, le vaccin de Sinopharm jouit déjà d'une approbation aux Émirats arabes unis et à Bahreïn et son utilisation au Maroc devrait se faire dans un avenir prochain.

Le vaccin est déjà utilisé en Chine, où des professionnels de la santé et des travailleurs essentiels ont été vaccinés selon un protocole d’utilisation d’urgence. Selon les autorités chinoises, près de 3,5 millions de personnes à risque dans le pays ont déjà reçu une dose de ce vaccin. D'ailleurs, un programme de vaccination relié à ce protocole prévoyait que 50 millions de personnes seraient vaccinées d'ici la fin de février 2021. L'autorisation du 30 décembre permettra d'accélérer le processus. La Chine considère qu'elle devra vacciner entre 60 et 70 % de sa population de 1,4 milliard de personnes pour que celle-ci soit protégée par une certaine immunisation collective.

Voir aussi
Science portal icons.png
Thèmes

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

1er janvier 2021

Jour suivant avant