Corée du Nord : l'ONU critique vivement les droits de l'homme au pays

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statues de Kim Il-sung et Kim Jong-il, à Pyongyang.

23 décembre 2014. – La Corée du Nord a été sévèrement critiqué par le Conseil de sécurité des Nations unies durant une réunion qui s'est tenu lundi consacré entièrement aux droits de l'homme en Corée du Nord. Son gouvernement est notamment accusée de faire vivre un « cauchemar » à ces citoyens et de violer tous les droits fondamentaux relatif aux droits de l'homme. La dictature communiste se voit reprocher de faire vivre des « atrocités » et d'imposer des conditions inhumaines dans les camps de travail nord-coréens. L'ONU avait déjà récemment établit un rapport accablant, fessant état de 80 000 à 120 000 détenus dans les camps d'opposants nord-coréens et que des milliers d'opposants politiques ont péri dans ces camps.

L'ambassadrice américaine, Samantha Power, a déclaré que la Corée du Nord représente « une menace pour la paix et la sécurité internationales ». Le Conseil « doit parler régulièrement des droits de l'homme en Corée du Nord » après cette première réunion et cela « tant que ces crimes continueront ». La réunion s'est achevé sur la recommandation de saisir la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes contre l'humanité commis en Corée du Nord. Cette demande a été fortement soutenu par la France, l'Australie et le Royaume-Uni mais la Chine envisage déjà de déposer son droit de veto.

Pour seul réponse la Corée du Nord à menacer les pays de représailles et a renoncé à participer à la réunion du Conseil. Rappelons que la Corée du Nord est l’un des pays les plus fermés au monde et l'un des pays les plus militarisés au monde.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 23 décembre 2014

Jour suivant avant