Colombie : un ex-guérillero devient maire de Bogotá

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gustavo Petro prendra ses fonctions de maire de Bogotá le 1er janvier prochain.

1er novembre 2011. – Le dimanche 30 octobre 2011, Gustavo Petro, ex-membre de la guérilla colombienne du M-19, a remporté, avec le parti movimiento Progresistas qu'il a fondé, la victoire à l'élection municipale de Bogotá. Il obtient 32,16% des suffrages, après dépouillement dimanche soir de 94,54% des bulletins de vote, selon les autorités électorales. Quant à son principal rival, Enrique Peñalosa, ex-maire de la ville, il a obtenu 25,07% des voix.

Gustavo Petro, qui avait été candidat à la présidence en 2010, devient à l'âge de 51 ans le premier ex-guérillero à intégrer une fonction d'une telle importance. Du siège de sa campagne situé à Bogotá, il a déclaré après avoir pris connaissance des résultats : « Bogotá a choisi comme maire de cette ville un fils du processus de paix de 1990 (...) Bogotá a dit oui à la réconciliation, oui à la paix. La paix est possible en Colombie, la réconciliation est possible en Colombie ». Il prendra ses fonctions de maire de la capitale le 1er janvier 2012.

Candidat de centre-gauche, l'arrivée de Gustavo Petro à la mairie de Bogotá est un symbole fort. Ancien membre du M-19, il a été capturé, torturé, puis forcé à l'exil. Après son retour, il occupe les postes de député puis de sénateur. Il décide de dénoncer les alliances de nombreux élus, notamment celle de l'ex-président Álvaro Uribe, avec les escadrons de la mort, groupes paramilitaires qui sont responsables de dizaine de milliers d'assassinats.

De son côté, le président colombien Juan Manuel Santos a estimé que « la démocratie et la liberté » étaient victorieuses à l'issue du scrutin, alors que les FARC avaient appelé à l'abstention.

Sources


  • Page Colombie de Wikinews Page « Colombie » de Wikinews. L'actualité colombienne dans le monde.