Climat : l'Inde annonce qu'elle vise la neutralité carbone pour 2070

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Narendra Modi, le premier ministre indien

Le premier ministre indien Narendra Modi a créé la surprise le 1er novembre 2021 lors de la COP26 à Glasgow en Écosse. Le géant sud-asiatique s’est fixé comme objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2070. L'Inde est aujourd'hui le 3ème plus gros émetteur de CO2 du monde derrière la Chine et les États-Unis. L'Inde se défend d'être parmi les plus gros émetteur de la planète car ses émissions historiques ne représente que 3,5 % des émissions historiques de l'ensemble de la planète contre 20 % pour les États-Unis et 15 % pour l'Union européenne.

Les scientifiques ne jugent pas cet objectif comme assez sérieux car pour éviter des impacts climatiques catastrophiques, ils estiment que le net zéro mondiale doit être atteint d’ici à 2050.

L'Inde a aussi annoncé qu’elle allait accroître ses capacités énergétiques non fossiles (nucléaire et renouvelable) à 500 gigawatts d’ici à 2030, assurant ainsi 50 % de ses besoins en énergie par les énergies renouvelables à cette date. Le premier ministre a également promis la réduction de l’intensité carbone de l’économie de 45 % d’ici à 2030 : cela signifie que l'Inde émettra 45 % de CO2 en moins pour produire un point de PIB.

Source[modifier | modifier le wikicode]

((fr))« COP26 : l’Inde crée la surprise en promettant la neutralité carbone pour 2070 ». Le Monde2 novembre 2021.

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

18 février 2022

Jour suivant avant