Bouygues Telecom prêt à vendre une partie de son réseau à Free

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9 mars 2014. – Après avoir annoncé être prête à fusionner avec SFR en début de semaine, la société Bouygues Telecom a offert à Free la possibilité de racheter une part de son réseau. Ce sont donc 15 000 antennes ainsi qu'une plage de fréquences que Free pourrait acquérir auprès de Bouyges pour plus de 1,5 milliard d'euros.

Cette offre répond ainsi à deux objectifs principaux pour les deux parties : celui de développer son réseau pour Free notamment dans le domaine de la 4G, tandis que Bouygues, en participant à la construction de son concurrent, se démarque ainsi du groupe Numéricable également intéressé par le rachat de SFR. Le panorama concurrentiel se verrait ainsi équilibré entre les géants de la télécommunication, et répondrait à l'inquiétude de l'Autorité de la concurrence quant à un marché dominé, soulevée par l'éventuelle fusion des groupes SFR et Bouygues.

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, s'est dit favorable à une telle transaction.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 9 mars 2014

Jour suivant avant