Belgique : l'état d'alerte maximal est levé à Bruxelles

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Michel, premier ministre belge

28 novembre 2015. – Après près d'une semaine, les autorités belges ont abaissé d'un cran le niveau d'alerte en vigueur à Bruxelles, indiquant tout de même que les les services de sécurité resteront vigilants et que tous les risques n'étaient pas écartés. C'est le premier ministre Charles Michel qui a fait l'annonce de la nouvelle à sa sortie d'une réunion du Conseil national de sécurité. Le niveau d'alerte demeure tout de même élevé et se situe désormais au niveau 3 pour l'ensemble du pays. Plusieurs perquisitions ont été effectuées par la police pendant la semaine mais n'ont permit que l'arrestation d'un seul suspect associé aux attentats de Paris.

Les Bruxellois pourront donc revenir à une vie sociale normale après une semaine vécue sous haute tension et marquée par la présence massive de militaires et de policiers dans les rues de la ville qui avait pris « des allures de ville en état de siège, avec des blindés aux abords des lieux stratégiques et dans le centre historique ». Les écoles des la ville étaient d'ailleurs resté fermées lundi et mardi en relation avec cette situation de « quasi état de siège ». La levée de l'état d'alerte permet aussi la réouverture du métro bruxellois dès vendredi matin.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 28 novembre 2015

Jour suivant avant