Australie : un coup de pub tourne mal à Sydney

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Padlock-silver-medium.svg Cet article est archivé et il ne doit être modifié que pour de la maintenance (interwiki, orthographe, grammaire etc.). Toutes autres modifications seront annulées.


Ubisoft - Flickr - map.jpg

29 mai 2014. – À Sydney, en Australie, un coup de pub de l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft a nécessité l’intervention de la police ainsi que l'évacuation de plusieurs bâtiments.

Ubisoft a envoyé un coffre-fort noir au bureau d'un journaliste de la société de médias numériques, Ninemsn dans lequel se trouvait une copie de sa production du nouveau jeu Watch Dogs. Avec le coffre, se trouvait une note lui demandant de consulter sa boite vocale.

Le journaliste, qui n'écrit pas sur les jeux vidéos et ne possède pas de boîte vocale, a tenté d'ouvrir le coffre, celui-ci a donc sonné. Il a ensuite appelé la police qui a forcé l'évacuation des bureaux. Les agents ont ensuite forcé le coffre pour découvrir le jeu Watch Dogs à l'intéreur.

Plates excuses[modifier | modifier le wikicode]

Dans un communiqué, Ubisoft a présenté jeudi « ses excuses sans réserve » et promet de s'assurer que « cette sorte de situation ne se reproduise pas ». Le groupe indique également que la livraison « ne s'est pas déroulée comme prévu ».

Le jeu, qui est sorti cette semaine, raconte l'histoire d'un hacker nommé Aiden Pearce, qui a perdu sa nièce. Le joueur parcourt la ville de Chicago pour chercher les responsables et les tuer.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 29 mai 2014

Jour suivant avant