Attentat de Marrakech : AQMI nie toute implication

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trois Marocains ont été arrêtés jeudi dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis le 28 avril à Marrakech. Le décès d'une Suissesse vendredi matin porte le nombre de victimes à dix-sept personnes.

Dix-sept personnes ont trouvé la mort dans l'attentat du café Argana (ici en 2004).

8 mai 2011. – Dans un communiqué daté de vendredi, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a nié toute implication, rapporte SITE Intelligence Group, un site spécialisé dans la surveillance sur le Web des organisations islamistes. « Nous démentons toute implication dans l'attentat et nous assurons que nous n'avons rien à voir, de près ou de loin, avec lui », déclare AQMI dans le communiqué diffusé par une agence de presse mauritanienne privé, basé à Nouakchott.

« Bien que les frappes contre les Juifs, les croisés et leurs intérêts fassent partie de nos priorités — et nous exhortons les musulmans à agir en ce sens —, nous choisirons le bon moment et le bon endroit », précise le communiqué. « Nous affirmons que […] nous nous employons à choisir le moment et le lieu qui ne seraient pas en contradiction avec les intérêts de la Nation [musulmane] et son action vers l'objectif de sa libération », ajoute AQMI.

L'organisation a par ailleurs invité les musulmans du royaume chérifien [ndlr : le Maroc] à amplifier leurs manifestations « pour libérer leurs frères opprimés et emprisonnés ainsi que pour renverser le régime criminel », faisant vraisemblablement référence au roi Mohammed VI et à son gouvernement.

Voir aussi

Sources




  • Page Maroc de Wikinews Page « Maroc » de Wikinews. L'actualité marocaine dans le monde.