Assassinat d'un leader indigène en Colombie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de la Colombie
Drapeau de la Colombie

25 janvier 2010. – Efrain Antonio Basilio Basilio, secrétaire du Conseil régional indigène Zenú dans les départements de Córdoba et de Sucre, en Colombie, a été retrouvé assassiné le samedi 23 janvier dans une zone boisée de la commune de Sampués[1]. Guérisseur dans sa communauté, le leader indigène de l'ethnie Zenú avait quitté sa résidence vendredi après-midi afin de soigner un malade dans une zone rurale.

Alors que ses proches étaient sans nouvelles de lui depuis ce jour-là, son corps a été retrouvé le lendemain partiellement brûlé et présentait une blessure probablement causée par une machette.

Les autorités colombiennes ont déclaré ne connaître, pour l'heure, ni les mobiles, ni les auteurs du meurtre.

Bien que les Nations unies aient appelé en décembre le gouvernement colombien à accroître ses mesures de protection de la communauté indigène et que les amérindiens de Colombie[2] revendiquent leur neutralité dans le conflit armé régnant dans le pays[3], le nombre d'indigènes assassinés ne cesse d'augmenter, plus de 1 200 d'entre eux ayant été tués depuis 2002 et plus de 50 000 ont été déplacés.

Notes

Sources