Afghanistan : trois américains tués par un interprète

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de l'Afghanistan
Localisation de la province de Wardak en Afghanistan

30 janvier 2010. – Deux soldats et un employé américains ont été tué, hier, par un interprète afghan, dans le province de Wardak, au sud-ouest de Kaboul, dans l'est de l'Afghanistan, selon l'OTAN. Un officiel de l'Alliance a indiqué que l'interprète avait été abattu par d'autres soldats après son triple homicide.

Les mobiles pour lesquels l'interprète a ouvert le feu demeurent encore obscurs. Toutefois, il semble que la fusillade soit survenue du fait d'une dispute entre l'interprète et ses « employeurs » américains. Il ne s'agirait donc pas d'une attaque talibane ou islamiste, d'après une source militaire américaine. Le conflit aurait, plus précisément, porté sur le salaire de l'interprète, que celui-ci aurait jugé insuffisant.

L'OTAN avait en effet déjà publié hier un communiqué annonçant brièvement la mort de deux soldats américains et d'un civil.

Par ailleurs, quatre soldats afghans ont trouvé la mort, également dans la province de Wardak, au cours d'un raid aérien menée par les forces coalisées de l'OTAN (ISAF), qui ont qualifié ces décès de « regrettables », et a annoncé l'ouverture d'une enquête. Le ministre afghan de la Défense a condamné cet incident et demandé une punition pour les « meurtriers » responsables du raid.

Sources