150 rebelles et 50 soldats pakistanais meurent dans des combats au Waziristan

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du nord-ouest du Pakistan : la province de la Frontière du nord-ouest, et la Région tribale sous administration fédérale

9 octobre 2007. – L'armée pakistanaise a annoncé que 150 à 200 combattants talibans et 50 soldats pakistanais avaient péri au cours de récents combats opposant Al-Qaida, des rebelles talibans et des soldats pakistanais dans le Waziristan-nord, une région du Pakistan voisine de l'Afghanistan. Une vingtaine de soldats ont en outre été blessés et quinze autre au moins sont portés disparus. Douze civils auraient également perdu la vie.

« Nous leur avons dit de se rendre et de déposer les armes, a expliqué le major-général pakistanails Waheed Arshad. » Les rebelles ont répondu qu'ils allaient au contraire essayer de renverser le gouvernement et de chasser du pouvoir le président pakistanais récemment élu, Pervez Musharraf. Les combats qui ont débuté le 6 octobre dans la ville de Mir Ali duraient déjà depuis trois jours. Les responsables militaires ont annoncé qu'ils « continueraient leur opération punitive jusqu'au retour complet de la paix. » Les combats ont éclaté lorsque plusieurs officiels pakistanais ont été pris pour cible et que les négociations de paix à Islamabad se sont embourbées.

En septembre dernier, Oussama Ben Laden a diffusé une nouvelle cassette audio dans laquelle il appelle les militants à résister aux troupes pakistanaises et à se rebeller contre l'armée. Il y demande aussi aux militants de venger l'assaut contre la mosquée Rouge d'Islamabad au cours duquel une centaine de personnes avaient été tuées par les rebelles et les soldats.

Sources