États-Unis : l'Illinois met fin à l'abattage de chevaux pour la viande

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Viande de cheval utilisée pour la cuisine japonaise

25 mai 2007. – Une loi interdisant l'abattage des chevaux pour la consommation humaine en Illinois a été promulguée aujourd'hui par le gouverneur Rod Blagojevich. « Il est grand temps d'arrêter l'abattage des chevaux dans l'Illinois et l'envoi de leur viande à l'étranger. Je suis fier de signer cette loi qui met enfin un terme à cette pratique. » a-t-il déclaré.

La plupart des États aux États-Unis ont déjà interdit l'abattage des chevaux. L'Illinois était le dernier État à posséder un abattoir adapté aux chevaux. Au début de l'année, il y avait deux autres abattoirs dans le Texas. Cet État a interdit l'abattage des chevaux depuis 1949, mais la loi n'était pas appliquée. Une poursuite s'est terminée à la Cour d'appel, forçant les abattoirs texans à fermer leurs portes en mars.

Sid Miller, un représentant de l'État au Texas et le président de la House Agriculture and Livestock Committee ont parrainé une loi pour abroger l'interdiction de 1949. Toutefois, la dernière proposition est demeurée sans suites. « Les gens vendaient les chevaux en ne sachant pas qu'ils allaient être utilisés et traités comme du bétail pour finir sur le plancher de la salle d'abattage », a déclaré le sénateur de l'Illinois John Cullerton. « Ce projet de loi fera en sorte que l'utilisation de chevaux à des fins de consommation humaine soit illégale dans l'État de l'Illinois, comme elle l'est dans 48 autres États de la nation. »

« Il n'y a pas de marché intérieur pour la viande de cheval et, par conséquent, pas besoin de faire continuer cette pratique dans l'Illinois » explique le secrétaire d'État à l'Agriculture Chuck Hartke. « La viande des chevaux abattus est expédiée à l'étranger dans des pays comme la Belgique, la France et le Japon. »

Wayne Pacelle de l'Humane Society des États-Unis explique que 100 800 chevaux ont été abattus aux États-Unis l'année dernière, 30 000 autres étant envoyés au Canada et au Mexique pour l'abattage.

Les opposants à la nouvelle loi soutiennent que les chevaux doivent être considérées comme du bétail, et que ces animaux sont tués de façon humaine. Ils soulignent que les abattoirs créent des emplois.

La consommation de viande de cheval a une longue histoire, mais dans certaines cultures, elle est considérée comme taboue. Certains pays en font un mets de choix, et d'autres encore, un aliment de base.

Sources