États-Unis : Donald Trump menace de quitter l'Organisation mondiale de la santé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Donald Trump en mai 2020 à la Maison Blanche.

Alors que les États-Unis ont suspendus leur contribution à l'Organisation mondiale de la santé depuis la mi-avril 2020, le président américain Donald Trump menace, cette fois-ci, de quitter l'agence onusienne.



19 mai 2020. – Le président américain Donald Trump a dénoncé dans une lettre les « faux-pas » de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui « ont coûté extrêmement cher au monde » traversé par la pandémie de COVID-19. Il a indiqué que les États-Unis pourraient quitter l'agence des Nations unies dans une lettre menaçante adressée au directeur général de l'OMS,Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Dans cette lettre, le président américain liste des exemples de ce qu'il considère comme des erreurs de gestion de l'OMS, notamment sur sa proximité supposée avec la Chine. Il avait dit depuis la Maison Blanche ne pas être « content » de l'OMS et avait décrit les membres de l'organisation comme « une marionnette de la Chine ». « La seule voie à suivre pour l'Organisation mondiale de la santé est de pouvoir prouver son indépendance vis-à-vis de la Chine », martèle le président américain dans sa lettre. « Si l'OMS ne s'engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement envers l'OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l'organisation », a-t-il expliqué sur Twitter.

Donald Trump a affirmé prendre de l'hydroxychloroquine. Vidéo sous-titrée.

Plus tôt lundi, lors de l'assemblée mondiale de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus réaffirmait que l'agence avait sonné l'alarme « rapidement » et « souvent ». Et a précisé que sera lancée une « enquête indépendante » sur la façon dont l'OMS et les États membres ont géré la crise.

Par ailleurs, le président américain a annoncé prendre un traitement anti-paludéen à base d'hydroxychloroquine pour lutter contre la COVID-19, malgré l'absence de résultats soulignée par plusieurs études scientifiques. Le président américain avait vanté ce médicament alors même que ses experts restaient prudents.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

19 mai 2020

Jour suivant avant