Élections régionales françaises de 2010 : le Front national reprend l'affiche suisse de l'Union démocratique du centre contre les minarets

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
WIKINEWS
Régionales 2010
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet

25 février 2010. – Le Front national de la jeunesse (FNJ) a dévoilé les affiches de soutient au candidat Jean-Marie Le Pen pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette affiche affiche le slogan « Non à l'islamisme ».

L'affiche représente une femme portant le voile intégral islamique, devant une carte de France aux couleurs du drapeau de l'Algérie, avec sept minarets. Ceci rappelle l'affiche de campagne en Suisse de l'Union démocratique du centre (UDC) lors du référendum sur l'interdiction des minarets, adopté en novembre 2009.

Dans un communiqué sur le site du Front national de la jeunesse, « cette nouvelle arme » est là « pour ouvrir les yeux de la jeunesse française » en dénonçant « la dérive communautariste pro-islamiste actuelle ». Le jeune frontiste explique que cette affiche « résonne comme une double-claque sévère sur les joues mollasses de l'UMP, ce parti de lâches qui tolère, dans un pays qu'il dirige pourtant sans aucun partage ».

L'agence de communication, Goal, qui réalise « depuis trente ans » les affiches de l'UDC, affirme n'avoir « pas cédé [ces] droits pour la reproduction de [son] graphisme par le Front national ». « Nous allons mener cette affaire devant la justice », précise l'agence.

Le vice-président de l'UDC, Yvan Perrin, explique que le parti helvétique « se passerait aisément de cette promiscuité avec le Front national (FN) » dont il, précise-il, « ne partage pas les valeurs, notamment par rapport à l'antisémitisme. L'UDC est avant tout un parti patriotique qui a un programme politique cohérent, alors que le FN fait avec l'immigration dans le monothématique ». Pour Ulrich Schlüer, conseiller national de l'UDC, « c'est de la copie et je précise que nous n'avons eu aucun contact avec le FN », poursuivant que l'UDC avait fait « une campagne anti-minarets en Suisse pour résoudre des problèmes suisses. Nous n'avons pas l'habitude de nous immiscer dans les problèmes de nos voisins ».

Au Front national, on précise que « l'affiche a été créée de A à Z par un graphiste », se défendant que l'« on n'a rien repris, si ce n'est le thème ».

Sources