Élections parlementaires italiennes de 2006

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Silvio Berlusconi, président du Conseil sortant, en 2005

10 avril 2006. – Selon les premiers résultats, basés sur des estimations, la coalition de centre-droit du président du Conseil sortant, Silvio Berlusconi, aurait perdu les élections au profit de la coalition de centre-gauche conduite par Romano Prodi.

Le dépouillement a donné une mince victoire à la coalition de Prodi au Parlement. Alors que le Sénat serait, de quelques voix, pour la coalition de Berlusconi. Les bulletins des Italiens à l'étranger pouvant faire basculer le Sénat d'un côté ou de l'autre. Elles comptent pour 6 siéges au Sénat.

Hier, Prodi avait annoncé une grande fête sur la Place du Peuple et a dû l'annuler. Sur France Info, l'éditorialiste du Corriere della Sera pense qu'une fin d'élection « à l'américaine » risque de commencer, avec recours et recomptages des voix.

Chambre des députés

Romano Prodi, le 2 juin 2006
Image postérieure à la rédaction de l'article
  • 49,805% - L'Union (341 députés + 7 "votes de l'étranger" (estero))
  • 49,739% - Maison des libertés (277 députés + 4 "votes de l'étranger" (estero))
  • 0,456% - autres (0 députés + 1 "vote de l'étranger" (estero))

Sénat de la République

  • 48,958% - L'Union (154 sénateurs + 4 "votes de l'étranger" (estero))
  • 50,212% - Maison des libertés (155 sénateurs + 1 "vote de l'étranger" (estero))
  • 0,83% - autres (0-0 sénateurs ++ 1 "vote de l'étranger" + 7 sénateurs à vie)

Participation

 % Dimanche Lundi
  midi 19:00 22:00 15:00
Parlementaires 2006 17,6 52,1 66,5 84,6
Parlementaires 2001 21,5 59,0 81,4 NV
Regionales 2005 12,5 41,1 55,2 71,4
Européennes 2004 34,1 58,6 73,1 NV
Européennes 1999 13,0 33,7 70,8 NV

Voir aussi

Sources