Élections législatives françaises de 2012 : Rachida Dati-François Fillon, le torchon brûle

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
WIKINEWS
Législatives 2012
En bref
Voir aussi
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet
Rachida Dati et François Fillon.
 
François Fillon 2010.jpg
Rachida Dati et François Fillon.

26 octobre 2011. – Plus rien ne va entre la maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati et le premier ministre, François Fillon. Depuis plusieurs mois, le clan Dati et le clan Fillon s'affrontent pour les prochaines élections législatives de 2012. Rachida Dati reproche au Premier ministre de vouloir s'implanter dans la 2e circonscription de Paris qui regroupe les 5e, 6e et 7e arrondissements de la ville de Paris et qui est actuellement occupé par Jean Tiberi.

Carte des circonscriptions législatives de Paris.

M. Tiberi a expliqué qu'il laisserait la circonscription au Premier ministre. Mme Dati reproche à ce dernier d'avoir « reçu Jean Tiberi, il a permis de faire recruter son fils au ministère des Finances à un poste contre l'avis du ministère des Finances ». Elle dénonce le fait également d'avoir « reçu les élus les uns après les autres pour leur proposer des postes et des tas d'autres choses » et qu'« il vient de recruter quand même à Matignon une personne pour se charger de sa campagne pour Paris ». Elle lui reproche d'être « plus préoccupé par son sort personnel » que celui des Français.

M. Fillon dit « ignorer les mesquineries et les provocations qui nous détournent de nos devoirs ». « La situation nous interdit à tous de tomber dans la petite politique » adresse-il à Mme Dati. Avant de conclure que « nous n'avons pas le droit de sombrer dans les marécages de la petite politique, nourrie par ces bruits de couloirs et ces tractations supposées ».

Nadine Morano, en charge des élections à l'UMP, a exprimé son « ras le bol » en expliquant qu'« à un moment ça suffit ». Elle rappelle qu'« on a offert le 7e arrondissement de Paris, sociologiquement facile à conquérir, et un mandat de député européen » et poursuit que Mme Dati « a eu l'honneur d'être choisie pour être député européen, qu'elle assume son mandat ».

Sources


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.