Égypte : les militaires promettent de nouvelles élections dans un délai de six mois

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia

Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes a fait savoir, mardi, qu'il ne cherche pas le pouvoir. L'armée a la confiance du peuple égyptien, a affirmé le Conseil, qui a désigné un comité de huit membres chargé de réviser la Constitution.

16 février 2011. – Des élections législatives et présidentielles seront organisées en Égypte dans un délai de six mois, ont promis aujourd'hui les dirigeants militaires égyptiens après avoir suspendu dimanche la Constitution et dissous le Parlement. Il s'agit de leur programme le plus précis, à ce jour, de la transition vers un régime civil. Le Conseil suprême des forces armées a par ailleurs fait savoir qu'il ne cherche pas le pouvoir.

L'armée a la confiance du peuple égyptien, a affirmé le Conseil, qui a désigné un comité de huit membres chargé de réviser la Constitution. Ce dernier comprend notamment un juriste copte de renom et un membre du groupe interdit des Frères musulmans et a dix jours pour soumettre ses recommandations. Le groupe devra réécrire six articles de la Constitution, alors que certains groupes de l'opposition espéraient l'élaboration d'une nouvelle Constitution.

On s'attend à ce que les amendements portent principalement sur la limite du nombre de mandats présidentiels et la supervision judiciaire des élections. « Nous allons réviser la Constitution pour en retirer toutes les restrictions et obstacles et pour répondre aux aspirations de la révolution et du peuple », a déclaré à l'AFP l'un des membres de cette commission, Sobhi Saleh, avocat et ancien député des Frères musulmans.

Les Frères musulmans ont également annoncé qu'ils comptent s'établir en tant que parti politique une fois que les lois bannissant le groupe auront été abrogées.

Voir aussi

Sources



  • Page Égypte de Wikinews Page « Égypte » de Wikinews. L'actualité égyptienne dans le monde.