Économie : le prix du pétrole chute sous les 40 dollars américains à la suite de la décision de l'OPEP de ne pas réduire sa production

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Les membres de l'OPEP en 2014

5 décembre 2015. – Lors d'une réunion tenue à Vienne, les pays membres de Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont annoncé leur décision de maintenir leur niveau actuel de production de pétrole qui se situe à environ 32 millions de barils de pétrole par jour (mbj). L'OPEP a aussi précisé qu'une réduction de sa production n'aurait eu que peu d'effet sur le prix de l'or noir sur les marchés. L'Organisation maintient donc la décision qu'elle avait prise en juin 2015, et ce malgré les demandes de ses membres qui sont de petits producteurs (le Venezuela et l'Algérie entre autre) et dont l'économie souffre beaucoup à la suite de la baisse des prix.

La production de l'OPEP représente « environ 35 à 40 % de la consommation mondiale » et l'organisation demande que les pays producteurs non-membre de l'organisation fassent eux aussi leur effort en terme de niveau de production pour stabiliser et rééquilibrer le marché, une demande en parti liée au retour de l'Iran au sein de l'OPEP. En effet, l'Iran souhaite augmenter sa production de 500 000 mbj dès la fin des sanctions occidentales prévue pour le début de 2016.

La décision de l'OPEP a entraîné une nouvelle chute des cours du brut sur le marché de New-York alors que le prix du West Texas Intermediate (WTI) a chuté sous les 40 dollars américains pour la seconde fois cette année. Les cours actuelles ont un effet important sur les producteurs américains, le nombre de puits de pétrole en activité sur le territoire des États-Unis ayant diminué de 66 % depuis octobre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 5 décembre 2015

Jour suivant avant