Échanges de tirs entre la Corée du Nord et la Corée du Sud en mer Jaune

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de la péninsule coréenne
Frontière maritime entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

28 janvier 2010. – La Corée du Nord et la Corée du Sud ont échangé, mardi dernier, des tirs à proximité de la frontière maritime, une zone sensible, entre les deux États, en mer Jaune.

L'armée nord-coréenne a procédé au bombardement, à 9 h, heure locale (00 h UTC), des alentours de l'île de Baengnyeong, sous administration sud-coréenne, d'environ une trentaine d'obus, tous retombés à l'eau. La Corée du Sud a répliqué avec une centaine de tirs.

Selon les autorités nord-coréennes, ces tirs s'inscrivaient dans le cadre d'« exercices ». L'agence de presse gouvernementale du pays, KCNA[1], a indiqué que « de tels exercices d'artillerie effectués par l'armée populaire de Corée continueront d'avoir lieu dans les mêmes eaux ».

De son côté, Séoul affirme n'avoir fait que répondre aux tirs nord-coréens. D'après plusieurs rapports sud-coréens, la Corée du Nord a encore tiré plusieurs obus sur la zone frontalière quelques heures après les échanges initiaux.

Cet incident survient après que Pyongyang a établi, avant-hier, une « zone maritime d'exclusion » proche de ses côtes. Le dernier affrontement naval entre les deux parties remontait à novembre 2009, lorsqu'un vaisseau nord-coréen aurait été « gravement endommagé » par la flotte sud-coréenne, alors qu'il pourchassait un chalutier chinois pratiquant illégalement la pêche.

Notes

Sources