« Discovery » doit faire face à deux détachements de débris

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 28 juillet 2005 — « Échec du retour en vol des navettes spatiales de la NASA »

Voir sur Wikipédia l'article
STS-114.
Animation de l'éjection du débris non-identifié.

27 juillet 2005. – Peu après le décollage de la navette spatiale Discovery, les ingénieurs de la NASA ont déclaré à l'agence américaine Associated Press (AP) que deux incidents étaient survenus sur la navette pendant la poussée.

Un « morceau (...) [de la protection thermique] d'environ 3,8 cm » s'était détaché de la fusée, dans la zone proche du train d'atterrissage avant. De plus, un morceau inconnu (mousse isolante probablement) s'est détaché du réservoir sans pourtant percuter les tuiles thermorésistantes. Ces événements ont pu être enregistré grâce à l'extraordinaire panoplie de caméras et de capteurs mis en place pour ce « Retour à l'Espace » (Back to Space).

Ces incidents font pour le moment l'objet d'examens poussés, et le commandant de l'équipage (Eileen Collins) a été informé de l'enquête en cours. Les astronautes et plus spécifiquement les spécialistes qui sortiront dans l'Espace pourront ainsi expérimenter les nouvelles procédures de réparation du bouclier thermique.

Ce problème sera examiné grâce aux multiples caméras embarquées et à un dispositifs laser monté sur le bras de la navette, examens qui demandent en tout sept heures. Durant l'arrimage à la station spatiale, les cosmonautes résidant dans la station ont également pris des photographies de Discovery sous tous les angles, manœuvre étudiée spécialement pour la reprise des vols habités.

Il est important de souligner que lors de chaque décollage de la navette, plusieurs morceaux se détachent. Alors qu'avant ils ne faisaient pas l'objet de contrôle de sécurité poussé, la désintégration de Columbia en 2003 a changé bien des choses et depuis, la politique de la NASA veut que le moindre problème de sécurité soit évalué et étudié.

Si l'inspection approfondie montre un grand danger de retour à la Terre, l'équipage pourra attendre dans l'ISS jusqu'à l'arrivée de la navette Atlantis, qui les ramènera sur Terre. Dans le cas contraire, la mission STS-114 s'achèvera le 7 août, après douze jours de mission et de ravitaillement, essentiel pour la station spatiale.

Voir aussi

Sources


  • Page Espace de Wikinews Page « Espace » de Wikinews. L'actualité de l'espace et des lancements.