Aller au contenu

«Vous allez mourir ici» : MSF décrit l'enfer des centres de détention de migrants à Tripoli dans un nouveau rapport

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Logo de MSF
Logo de MSF

Publié le 20 décembre 2023
Après huit années d'assistance humanitaire dans les centres de détention de migrants, réfugiés et demandeurs d'asile à Tripoli, l'ONG Médecins sans frontières (MSF) met fin à sa mission sur ces sites. L'organisation sort un rapport pour décrire les violences physiques et psychologiques que subissent les détenus et dénoncer un « cycle de violences sans fin sponsorisé par l’Union européenne » selon Julie Melichar, autrice du rapport, dans un entretien accordé au journal Le Monde.

En effet, les détenus de ces centres sont des migrants interceptés, lors de leurs tentatives de traversée de la Méditerranée, par des bateaux fournis par l'Italie à la Libye avec le soutien de l'Union européenne. L'UE qui avait reconnu l'usage excessif de la force au cours des interceptions sans prendre de concrètes mesures.

Depuis juillet 2023, MSF a perdu l'accès au centre de détention d'Ain Zara puis à celui d'Abu Salim en août, ce qui justifie en partie l'arrêt des opérations de l'ONG. Le document publié relate des faits d’agressions sexuelles, de viols, de torture ainsi que des conditions de vie terribles favorisant la propagation de maladies infectieuses sans compter les nombreuses entraves faites aux opérations humanitaires.

Les recommandations de MSF à la fin de ses activités sont l'arrêt de ces détentions arbitraires et un meilleur accompagnement des détenus dans leur processus de sortie de la Libye.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

20 décembre 2023

Jour suivant avant