Le championnat élite français de water-polo reprend le samedi 17 octobre 2009

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

11 octobre 2009. – Samedi prochain, le 17 octobre 2009, le championnat élite de water-polo reprend en France. Les dix clubs ont pu se jauger au début du mois en coupe de France ; le champion marseillais et son vice-champion niçois ont pu s'échauffer au cours du premier tour de l'Euroligue ce week-end.

Ce samedi 10 octobre, les clubs des championnats de nationale 1, 2A et 2B ont dû essuyer les plâtres de la grève des arbitres. Ces derniers s'estiment lésés par des réformes de l'arbitrage voulues par la Fédération française de natation en quête d'économies dans le cadre d'un sport toujours en quête de public et de reconnaissance médiatique.

Le calendrier

Du samedi 17 octobre 2009 au samedi 24 avril 2010, les dix clubs de l'élite s'affronteront en match aller et retour à raison de deux à toris journées par mois.

Au terme de cette phase régulière, les quatre premiers s'affronteront en deux demi-finales et une finale pour le classement final et le titre de champion, vraisemblablement dans la piscine du premier de la saison. À moins d'un exploit d'un club français en Euroligue, les deux finalistes rejoindront les tours de qualification de cette coupe européenne ; le troisième et le quatrième ceux du Trophée de la Ligue européenne de natation.

Les équipes classées de la cinquième à la huitième place joueront, certainement chez le cinquième, un tournoi de classement. Le vainqueur de celui-ci se qualifiera pour la Coupe méditerranéenne (COMEN), une autre des compétitions européennes.

En bas de tableau, le dernier de la saison régulière échangera sa place avec le champion de la division nationale 1, tandis que l'avant-dernier se battra pour son maintien lors de barrage en deux matchs gagnant contre le second de cette division inférieure.

Les équipes

Avec un compteur bloqué à zéro point en 2008-2009, aucune victoire, ni aucun match nul, les Enfants de Neptune de Tourcoing, club au prestigieux palmarès, vont tenter la relance en nationale 1. Les joueurs promus d'Aix-en-Provence Natation ont déjà fait bonne impression lors de la coupe de France à Montpellier. Ils ont atteint les quarts de finale et obligé le vice-champion niçois à aller chercher aux prolongations sa place en demi-finale.

Le champion en titre et vainqueur de la dernière coupe de France reste le favori du championnat élite. Le Cercle des nageurs de Marseille part à la conquête de son trente-deuxième titre, le sixième d'affilée.

Voici les équipes de l'édition 2009-2010 d'après leur classement en fin de saison régulière 2008-2009, à la fin des play off 2009 et à l'issue de la dernière coupe de France. Les flèches permettent de retrouver un des trois classements dans l'ordre :

Club Régulière Play off Coupe
Aix-en-Provence N1 Promu 7
Aix-les-Bains 6 6 6
Douai 5 5 4
Marseille 1 1 1
Montpellier 2 3 5
Nice 3 2 3
Noisy-le-Sec 7 7 10
Saint-Jean-d'Angély 9 Barrage 11
Sète 4 4 2
Strasbourg 8 8 9

Une inconnue : les arbitres

Au water-polo, les arbitres officient par paire et en tenue blanche. Chacun d'un côté du bassin, ils s'assurent du respect des règles par les poloïstes à coups de sifflet et de grands gestes de bras et de doigts pointés pour indiquer aux joueurs et à la table de marque qui a fait quoi.

Cependant, en ce début de saison, ils sont presque 90% à être en grève[1]. Les causes sont liées à une récente politique de la Fédération française de natation. Elle souhaite des arbitres choisis pour un match non plus par compétence évaluée, mais par distance la plus proche du lieu de la confrontation. À cela s'ajoute le problème des frais de déplacement dont le remboursement doit être modifié pour rentrer dans la légalité.

Premières victimes : les équipes masculines et féminines des divisions nationales lors de leur première journée, hier samedi 10 octobre.

Si le conflit perdure, les réactions des clubs seront à observer car ceux-ci financent intégralement ces frais d'arbitrage. Mais, les clubs hôtes sont également responsable du déroulement du match et donc, de la présence de deux arbitres, membres licenciés de la fédération[2]. Accepteront-ils de trouver des arbitres au dernier moment parmi leurs membres tout en payant les frais d'arbitrage et en risquant la remise en cause de l'honnêteté du résultat final ?

Notes

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.