Xinjiang : Washington fait part de sa grande préoccupation

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9 juillet 2009. – « Les États-Unis éprouvent une grande préoccupation à la suite des flambées de violence qui ont embrasé la région du Xinjiang, dans l'ouest de la Chine, où des émeutes interethniques ont fait plus de 156 morts », a déclaré mercredi le porte-parole officiel du département d'État Ian Kelly.

« Nous sommes très préoccupés par la situation et la violence dans cette région. Nous continuons à appeler les parties à mettre un terme aux affrontements et à s'abstenir de toute violence. Il est primordial que les autorités chinoises tentent de rétablir l'ordre, et nous espérons que toutes leurs démarches resteront dans le cadre de la loi et du respect des droits des citoyens chinois », a indiqué mercredi M. Kelly lors d'une conférence de presse.

Dimanche dernier, des émeutes opposant des Ouïghours (ethnie majoritaire au Xinjiang) et des Han (ethnie majoritaire en Chine) ont éclaté dans la capitale de la région, Urumqi, faisant 156 morts et plus d'un millier de blessés. La police a procédé à plus de 1 400 arrestations.

Depuis dimanche, des violences sporadiques ont éclaté en ville entre Ouïghours et Hans.

Hier, la secrétaire d'État Hillary Clinton a déclaré que « les États-Unis suivaient la situation dans la région et analysaient les informations mises à leur disposition ».

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Xinjiang: Washington fait part de sa grande préoccupation » datée du 9 juillet 2009.

Source