Vladimir Poutine critique le géant sidérurgique russe Mechel

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vladimir Poutine

29 juillet 2008. – Après de nouvelles critiques de la part du premier ministre russe Vladimir Poutine, le géant sidérurgique Mechel a vu la valeur de ses titres s'écrouler de presque 50% à la Bourse de New York.

Les certificats de dépôt américains (ADR) de Mechel ont lâché 46,74%, passant de 36,61 dollars (ouverture de jeudi) à 19,50 dollars (clôture de lundi).

Les valeurs de Mechel sont en chute libre depuis jeudi dernier, après la diatribe du premier ministre russe Vladimir Poutine qui s'en est pris à la politique des prix pratiquée par le sidérurgiste. Déclarant que le groupe russe vendait ses matières premières à l'étranger à des prix nettement inférieurs à ceux pratiqués en Russie, le chef du gouvernement a demandé au Parquet général d'ouvrir une enquête, au lieu de la confier au Service fédéral antitrust.

Lundi, M. Poutine a une nouvelle fois évoqué l'affaire Mechel, constatant que cette société vendait le charbon à coke à 4.100 roubles (112 euros) la tonne sur le marché intérieur, alors qu'elle l'écoule à 1.100 roubles (30 euros) la tonne vers des sociétés offshore suisses, qui le revendent à 206 euros.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Bourse: Mechel perd la moitié de sa valeur en trois jours » datée du 29 juillet 2008.

Sources



  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.