Visite en Algérie du ministre français de l'Intérieur

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14 novembre 2006. – Nicolas Sarkozy, ministre français de l'Intérieur, a entamé hier une visite de deux jours en Algérie. Ce voyage s'avère être une occasion pour le président de l'UMP d'applanir quelques différents entre Alger et Paris. Une des mesures annoncée afin de d'attirer les bonnes grâces du peuple algérien est l'allégement des procédures d'obtention des visas pour la France, ce qui placerait les résidents algériens à égalité avec les ressortissants des autres pays du Maghreb. Le système en vigueur obligeait en effet les résidents souhaitant venir en France à obtenir l'agrément de l'ensemble des pays européens. Malgré cet assouplissement, les procédures resteront de toutes manières complexes.

Cependant, il ne fait pas oublier aux Algériens que l'UMP fut favorable au texte parlementaire sur la colonisation : les conséquences sont perceptibles par l'accueil de la presse algérienne (tiède pour la presse officielle, franchement critique pour la presse indépendante). Sarkozy est, de plus, défavorable à la « repentance perpétuelle » - alors qu'Alger a rappelé que la reconnaissance des crimes commis durant la présence française reste le préalable à la signature du traité d'amitié entre les deux pays. Traité que le candidat à la présidentielle française - se démarquant de nouveau de Jacques Chirac - ne juge pas indispensable : « L'amitié n'a pas besoin d'être gravée dans le marbre ».

Nicolas Sakozy, après s'être recueilli en silence devant le monument aux morts de la place des Martyrs, dédié aux victimes algériennes de la guerre d'indépendance puis s'être rendu rendu au cimetière chrétien de Bologhine d'Alger, a abordé lors de ses entretiens les sujets consensuels et fédérateurs comme la lutte antiterroriste. Reçu également par le Premier ministre algérien Abdelaziz Belkhadem, ­Nicolas Sarkozy est attendu aujourd'hui au palais présidentiel d'el-Mouradia.

Sources


  • Page Algérie de Wikinews Page « Algérie » de Wikinews. L'actualité algérienne dans le monde.