Vers un rapprochement entre la Banque Postale et la Société Générale ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18 février 2008. – Le quotidien financier Les Échos révèle, dans son édition d'aujourd'hui, un projet de rapprochement entre La Banque Postale et la Société Générale. Selon un premier scénario, ce rapprochement pourrait voir le jour par un apport « de La Banque Postale rénumérée en actions Société Générale ».

Ce projet, encore au stade de la « réflexion », serait antérieur à la déconfiture des tradings à la SocGén[1]. Toujours selon la quotidien, le président de la Banque Postale, Patrick Werner, a toujours voulu ouvrir le capital de sa banque, laquelle « souffre en effet de manque de moyens ». Selon une source proche du dossier[2], « Pour Patrick Werner, l’ouverture du capital de La Banque Postale à un allié est une priorité ».

Cette solution serait battue en brêche par la Présidence de la République ainsi que par le Président de La Poste, Jean-Paul Bailly. Le projet affaiblirait la position de l'opérateur public si celui-ci venait à perdre l'un de ses fleurons. En outre, les relations entre la maison-mère et La Banque Postale ne seraient pas au beau fixe, bien au contraire. De son côté, le ministère des finances serait partisan pour une ouverture du capital de la Poste avec une entrée de la participation de l'État dans celui de la Société Générale.

Les protagonistes de cette affaire, tant à La Poste qu'à la SocGén, se sont refusés, pour l'instant, à tout commentaire. Cependant, les deux banques ont déjà signé, par le passé, un partenariat en matière de monétique, lequel devrait voir le jour cette année. Il consiste en la création d'une coentreprise au sein des deux banques.

Notes

Sources