Utilisateur:Lamiot/Brouillon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

{{relecture}} {{Date|14 novembre 2016}}

Couleurs d'automne (Mill Pond, Comté de Monroe) en Pennsylvanie
Mosaïque colorée d'une canopée (Talcott Mountain State Park, Connecticut

Après un stress climatique, les feuilles d'automne peuvent présenter des anomalies (de couleur et/ou de temporalité de coloration), avec de possibles conséquences économiques

En zone tempérée, les couleurs des feuillage changent naturellement au fur et à mesure que l'automne avance, passant du vert aux couleurs chaudes. Ces couleurs dépendent des Pigments photosynthétiques produits par la feuille et elles varient selon l'espèce d'arbre considérée et selon la température. La palette des couleurs automnales est l'une des composantes majeures des paysages boisés. Dans certaines régions des changements significatifs des tons d'automne, ou dans la date de leur apparition/disparition sont observés. Des études phénologiques ont récemment révélé que les variations de couleurs automnales découlent aussi de stress subis par les plantes plusieurs mois plus tôt. Un stress hydrique fort au printemps ou en été rend la chute des feuille et leur changement de couleur anormalement précoce ; C'est en été que le stress hydrique ou thermique a le plus d'effet sur la durée du processus de changement de coloration des feuilles : Une seule journée plus chaude en été (atteignant 35°C) réduit en moyenne de 4,2 jours la durée de la coloration des feuilles pour 12 espèces étudiées[1]. Un stress léger rend le changement de couleur plus tardif.
Ainsi plusieurs régions d'Amérique du nord ont en 2016 été touchées au printemps et en été par plusieurs mois de sécheresse. Là, beaucoup d'arbres ont un feuillage qui brunit et tombe de manière précoce, sans même passer par les couleurs rouges, oranges ou jaunes. Selon Yingying Xie, « sur la base des prédiction météo faites pour le futur proche pour la Nouvelle-Angleterre, la durée de la saison de coloration des feuilles devrait être fortement réduite, d'environ 20 à 40 jours pour toutes les essences »[1], même si au sein d'une même espèce, il existe une variabilité faisant que certains individus réagissent mieux au stress hydrique, sans doute parce qu'en meilleure santé et/ou croissant dans une zone plus humide[1].

Conséquences financières inattendues : Dans plusieurs grandes régions des USA et du Canada, le chatoiement des feuillages est une véritable attraction touristique, source d'un revenu de plusieurs milliards de dollars pour ces régions[2],[3]. Par exemple à Asheville en Caroline du Nord l'automne est la plus grande saison touristique, source de centaines de millions de dollars. Dans le New Hampshire ces revenus se comptent en milliards, soit des dizaines de milliards de dollars pour l'ensemble de l'Est des États-Unis.
Cette manne touristique pourrait se déplacer vers le nord voire disparaitre si en raison de sécheresses estivales plus dures les automnes colorés disparaissaient.


En savoir plus sur le même sujet via l'actualité scientifique de 2016 :

  • Junker, L. V., & Ensminger, I. (2016). Relationship between leaf optical properties, chlorophyll fluorescence and pigment changes in senescing Acer saccharum leaves. Tree physiology, tpv148 (résumé).
  • Melaas, E. K., Sulla-Menashe, D., Gray, J. M., Black, T. A., Morin, T. H., Richardson, A. D., & Friedl, M. A. (2016). Multisite analysis of land surface phenology in North American temperate and boreal deciduous forests from Landsat. Remote Sensing of Environment, 186, 452-464 (résumé).
  • Rodriguez-Galiano, V. F., Sanchez-Castillo, M., Dash, J., Atkinson, P. M., & Ojeda-Zujar, J. (2016). Modelling interannual variation in the spring and autumn land surface phenology of the European forest. Biogeosciences, 13(11), 3305-3317.
  • Yu, R., Schwartz, M. D., Donnelly, A., & Liang, L. (2016). An observation-based progression modeling approach to spring and autumn deciduous tree phenology. International journal of biometeorology, 60(3), 335-349 (résumé).

Source[modifier | modifier le wikicode]

Notes et autres références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 voir p 96-98/153 de la thèse de Yingying Xie (2016)
  2. Spencer D.M & Holecek D.F (2007) A profile of the fall foliage tourism market. Journal of Vacation Marketing 13: 339-358
  3. Rustad L et al. (2011) Changing Climate, Changing Forests: The Impacts of Climate Change on Forests of the Northeastern United States and Eastern Canada. USDA Forest Service Northern Research Station General Technical Report NRS-99, 48
  • Page Amérique du Nord de Wikinews Page « Amérique du Nord » de Wikinews. L'actualité nord-américaine dans le monde.

Catégorie:Changement climatique Catégorie:Amérique Catégorie:tourisme Catégorie:Géographie Catégorie:Paysage Catégorie:Écologie Catégorie:États-Unis