Utilisateur:Bisiaam/Brouillon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

8 juin 2020. – L'institut Reuters vient de publier un rapport de plus de 100 pages de statistiques qui analyse les relations entre les citoyens et les médias. 2000 personnes venues de 40 pays ont été intérrogées et ce rapport est riche d'enseignement sur notre confiance et notre consommation de médias.

L'institut YouGov a réalisé ces sondages en ligne pour l'institut Reuters auprès de citoyens de 40 pays, avec 2.000 personnes interrogées par pays en janvier. L'institut a renouvelé ces enquêtes dans 6 pays au mois d'avril, pour analyser les premiers effets de l'explosion de la crise du Covid-19.


Baisse généralisée de la confiance dans les médias

38% des interrogés affirment faire confiance aux actualités dans les médias la plupart du temps, soit une baisse de 4 points en un an. En Finlande et au Portugal, 56% disent faire confiance à la plupart des actualités la plupart du temps, alors que ce taux chute à 23% en France ou encore à 21% en Corée du Sud. seulement 34% de confiance pour les médias qu'on utilise! PROPORTION THAT AGREE THEY CAN TRUST MOST NEWS MOST OF THE TIME – ALL MARKETS FR = 23 (39/40) KOR fait pire avec 21% loin devant FIN 56%


télévision

La télévision a connu un regain d'intérêt pendant la crise (+5% d'audience en moyenne), s'imposant comme la source d'information principale avec les médias en ligne. La diffusion de la presse papier a, au contraire, durement été touchée par les mesures de confinement. Les Français ont ainsi passé 4h40 en moyenne devant la télévision Lorsqu’on leur demande comment ils se sont tenus au courant, les participants de notre étude répondent très largement la télévision (77%), puis le web (40%), les réseaux sociaux (32,5%), la radio (27%) et les journaux et magazines papier (14%).

Mais augmentation des abonnements

De plus en plus de lecteurs s'abonnent aux offres numériques des médias à travers le monde, The initial surge in news use near the beginning of the crisis led to optimism that an increase in paid subscriptions would soon follow. But at the same time many people’s finances have been badly affected, meaning they may have to make tough decisions about what they can and cannot afford

Vingt pour cent des Américains interrogés (+4 points sur un an), 42% des Norvégiens (+8) ou 13% des Hollandais (+3) déclarent être abonnés à des médias en ligne, contre 10% en France et en Allemagne.

Entre un tiers et la moitié de ces abonnements sont trustés par quelques grands médias, comme le New York Times aux Etats-Unis. 10% des Français déclarent payer pour accéder à des informations en ligne (+1pt en un an).


les tendances
réseaux sociaux, objectivité et localisme

Une majorité de citoyens à travers le monde préfère les sources d'information "objectives", n'affichant pas un point de vue particulier. PROPORTION THAT SAY THEY PREFER TO GET NEWS FROM SOURCES THAT HAVE NO POINT OF VIEW : FR: 58% (assez faible) 80% en allemagne.


Alors que de nombreux médias régionaux sont touchés par la crise, 47% des personnes interrogées se déclarent intéressées par l'actualité locale. Ce chiffre baisse cependant dans les Etats les plus centralisés, comme le Royaume-Uni et la France (31%), ou la Corée du Sud (12%). France assez faible 31% (36/40)

confiance médias locaux 62%

En France, les réseaux sociaux et le mobile sont en constante progression pour l’accès aux informations. (passe de 18% en 2013 à 39% en 2020, le seul qui augmente). téléphone a surpassé l'ordinateur (59% vs 41%) PROPORTION THAT USED EACH MOBILE AGGREGATOR IN THE LAST WEEK Google news: 20% (France). Facebook reste n°1 avec 43% mais baisse de 3%

Les premiers médias de confiance cités en France sont les journaux locaux suivis par les médias audiovisuels publics.



Sources[modifier | modifier le wikicode]


[[Catégorie:]]