Une commission du congrès américain reconnaît le génocide arménien

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

11 octobre 2007. – La commission des Affaires étrangères de la chambre des représentants des États-Unis a adopté le 10 octobre une résolution reconnaissant le génocide arménien.

Un charnier de victimes arméniennes

La résolution 106 a obtenu le soutien de 27 parlementaires, tandis que 21 autres parlementaires s'y opposaient. Les votes transcendaient la division partisane de la chambre des représentants: huit démocrates ont refusé la résolution et huit républicains l'ont approuvée. Le texte qualifie de génocide les massacres et les déportations forcées qui ont coûté la vie à des centaines de milliers d'Arméniens (les chiffres généralement admis vont de 800 000 à 1,5 million de victimes) entre 1915 et 1917. La Turquie s'oppose depuis la fin de la Première guerre mondiale et avec une grande virulence à cette qualification, estimant qu'il s'agissait d'un fait de guerre rendu nécessaire par l'instabilité qui régnait sur son flanc oriental, et en aucun cas d'une entreprise planifiée d'extermination des citoyens ottomans d'origine arménienne.

Les routes de la déportation arménienne en 1915

La veille du vote, le président américain George W. Bush avait d'ailleurs recommandé aux députés de rejeter le texte de la résolution 106, arguant que cela ne ferait qu'envenimer les relations entre Washington et Ankara alors que la Turquie est un membre de l'OTAN et un allié de premier plan des États-Unis dans leur guerre contre le terrorisme. Après le vote, la Maison Blanche a regretté la décision des parlementaires, craignant que la Turquie réduise sa collaboration militaire. George Bush a directement invité la Turquie à renoncer à toute représaille contre les États-Unis. Pour sa part, le président turc Abdullah Gül n'a pas tardé à réagir, s'exprimant au milieu de la nuit depuis Ankara pour qualifier le vote américain d'inacceptable et d'invalide pour la Turquie.

La reconnaissance du génocide arménien à travers le monde

L'adoption de la résolution 106 n'est qu'une étape vers la reconnaissance américaine du génocide arménien, reconnaissance qui a toujours été interrompue jusqu'à présent par des considérations de politique étrangère. Après le vote de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, cela sera au tour de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain de se pencher sur un texte similaire à une date non encore déterminée. Pour l'instant, certains États des États-Unis ont déjà franchi le pas à leur niveau, tout comme de nombreux autres parlements nationaux.

Voir aussi

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Génocide arménien.