Un séisme a secoué le nord du Japon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 août 2005. – Au Japon, un séisme de 7,2 sur l'échelle de Richter n'a fait ni disparu ni morts mais 56 blessés. Le plus grave accident a eu lieu à Sendai ou le toit d'un centre sportif s'est effondré faisant 26 blessés dont un grave.

La JMA estime que l'hypocentre se situe à 142.4°E, 38.1°N et 42 km de profondeur et que la magnitude est de 7.2. Le tremblement de terre a été ressenti dans un rayon d'environ mille kilomètres alentours.
Ce séisme est considéré comme un séisme inter-plaque dans le cadre de la subduction où la plaque Pacifique s'enfonce sous la plaque soit Eurasienne (plaque d'Amur) soit Amérique du Nord (plaque d'Okhotsk), les deux interprétations n'étant pas tranchées à ce jour. À l'Ouest du Japon, la plaque Pacifique a une vitesse d'environ 8 centimètres dans la direction NE. Cette région est connue pour sa haute sismicité : la rupture principale de ce séisme se superpose à celle du séisme survenu le 12 juin 1978 (M7.7 selon l'USGS). Ce tremblement de terre du 16 août 2005 est en cours d'analyse notamment par ERI.
L'alerte de Tsunami a été diffusée à 11h 50 heure locale et levée à 12h15. Seule une vague d'une hauteur de 0.1m a été enregistrée le même jour à Ishinomaki (2é ville du département du Miyagi).
Plusieurs blessés et certains dommages sont signalés.
Jusqu'à 17h50 (heure locale), sept répliques modérées ont déjà été ressenties par les habitants.