UNESCO : WikiLeaks interdit de conférence sur WikiLeaks à Paris

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flag of UNESCO.svg
Wikileaks logo.svg

20 février 2012. – L'UNESCO a organisé une conférence sur WikiLeaks dans les locaux de son siège parisien les 16 et 17 février dernier[1]. Cette conférence visait à mesurer l'impact de WikiLeaks sur la société de l'information et le journalisme à l'ère du Numérique, mais l'Unesco n'a pas souhaité que WikiLeaks s'y exprime. L'Unesco a le droit d'inviter les intervenants qu'elle souhaite et les discussions n'avaient nullement vocation à faire le procès de WikiLeaks. On peut toutefois s'interroger sur la manière d'organiser une conférence sur le sujet.

Par la voix de son responsable Julian Assange, WikiLeaks y voit un « un abus intolérable » de l'Organisation des Nations unies (ONU) et demande l'ouverture d'une enquête afin de faire toute la lumière sur ce qu'il considère comme une censure et une atteinte à la liberté d'expression[2].

Références

  1. ((en)) « The Media World after WikiLeaks and News of the World », unesco.org, 16 et 17 février 2012.
  2. ((en)) « Assange protests UNESCO conference ‘ban’ », thehindu.com, 16 février 2012.

Sources



  • Page Médias de Wikinews Page « Médias » de Wikinews. L'actualité des médias dans le monde.