Tunisie : le président Ben Ali candidat pour un cinquième mandat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tunisie President Ben Ali.jpg

30 juillet 2008. – Dans un discours à l'ouverture du 5e congrès du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali a annoncé mercredi sa candidature à l'élection présidentielle de 2009 pour un cinquième mandat de cinq ans.

Au pouvoir depuis 1987, le président tunisien devrait être réélu en 2009 pour ce cinquième mandat consécutif. Un amendement à la constitution approuvé par référendum en 2002 supprimait la limitation à trois du nombre de mandats consécutifs et instituait une limite d'âge à 75 ans.

Cet amendement avait permis à M. Ben Ali d'être réélu en 2004 avec 94,49 % des voix exprimées. Une clause votée par la Chambre des députés en juillet 2008 ouvre les candidatures à la présidence du pays à la condition d'être le dirigeant élu d'un parti politique depuis au moins deux ans, ce qui écarte de fait le seul candidat déclaré jusqu'ici, Ahmed Néjib Chebbi, chef historique du Parti démocrate progressiste (PDP). M. Chebbi a dénoncé une « loi sur mesure » destinée, selon lui, à l'exclure de la course.

Zine el-Abidine Ben Ali dirige le RCD depuis sa fondation en 1988. Il avait succédé en 1987 à Habib Bourguiba, qui avait été proclamé président à vie avant d'être écarté pour "sénilité", après 30 ans de pouvoir, à l'âge de 84 ans. Membre de l'Internationale socialiste, le RCD compte près de 2,2 millions de militants pour dix millions d'habitants et dispose d'une importante capacité de mobilisation héritée du Néo-Destour, son ancêtre fondé en 1934 et ayant conduit à l'indépendance du pays en 1956.

Quelque 150 invités étrangers, dont le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, assisteront au congrès qui sera clôturé le 2 août par le président Ben Ali.

Sources