Tremblement de terre en Virginie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

23 août 2011, 21 h 45 (UTC). –

Carte du séisme établie par l'United States Geological Survey.
Évacuation d'employés civils et militaires du Pentagone.

Un tremblement de terre de magnitude 5,8 ou 5,9 a eu lieu en Virginie, aux États-Unis, à 13 h 51 heure locale (17 h 51 UTC). Le Pentagone et la Maison Blanche auraient, ou seraient encore, évacués. Le Capitole, évacué, a été réouvert pour ses membres et son personnel, mais pas pour le public. La secousse aurait été ressentie jusqu'à New York. Les réactions sur Twitter laissent croire que la secousse s'est fait ressentir sur toute la côte est. Selon un porte-parole de l'US Park Police, tous les monuments et parcs de Washington seraient « stables mais fermés ». Quelques blessures légères et des dégâts mineurs seraient également à déplorer, d'après lui. Il semblerait cependant que la cathédrale nationale ait été endommagée, ainsi que l'ambassade équatorienne. Des tuiles seraient tombées de l'aéroport national Ronald Reagan, situé à l'extérieur de Washington D.C.

Les deux réacteurs nucléaires de la centrale nucléaire de North Anna, située à 30 km environ de l'épicentre, auraient été automatiquement arrêtés par les systèmes de sûreté, selon une porte-parole de l'autorité de sûreté nucléaire américaine (NRC) ; il n'y aurait pas eu de perte de matériaux radioactifs. Selon la NRC, les centrales de New York, du New Jersey, de Pennsylvanie et du Maryland n'auraient pas été endommagées.

L'épicentre se trouverait à Mineral, dans l'État de Virginie ; le foyer se trouverait à près de 4 km de profondeur. Ce séisme survient deux semaines avant le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, qui avaient frappé New York, le Pentagone et la Pennsylvanie. Il serait, en magnitude, l'un des plus puissants qu'ait connus la côte est des États-Unis.

Sources