Tour de France 2009 : Roselyne Bachelot avertit Lance Armstrong

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roselyne Bachelot en 2008.

3 juillet 2009. – À la veille du départ du l'édition 2009 du Tour de France, qui part de Monaco, Roselyne Bachelot, ministre de la santé, de la jeunesse et des sports française annonce que le coureur américain septuple vainqueur du tour, Lance Armstong « sera particulièrement, particulièrement, particulièrement surveillé » par les instances antidopage. Elle promet « [que] les contrôles se multiplieront ». C'est l'UCI qui réalisera les tests anti-dopage, avec à ses côtés l'AFLD « qui est un organisme qui est financé à 95 % par le ministère de la Santé », précise Bachelot. « Le problème c'est que l'on détecte les substances et qu'en général les dopeurs et les dopés ont toujours une substance chimique d'avance. Avec le passeport sanguin, ce que l'on teste ce n'est pas les substances chimiques, c'est le profil biologique d'un coureur et dès que ça s'éloigne du profil biologique, on voit qu'il y a substance dopante, on voit qu'il y a dopage, même avec une substance inconnue. C'est vraiment le cyclisme qui est très en pointe là-dessus », souligne-elle.

Elle a indiqué qu'elle suivra trois étapes du Tour : « Je ferai l'étape Tonnerre-Vittel. J'irai au Ventoux avec Rama Yade, ma secrétaire d'État aux Sports, et puis bien sûr à l'arrivée sur les Champs-Élysées ».

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Tour de France 2009.


  • Page Cyclisme de Wikinews Page « Cyclisme » de Wikinews. L'actualité cycliste dans le monde.