Tennis : Roger Federer bat Rafael Nadal sur terre battue

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roger Federer en mars 2007

21 mai 2007. – Le suisse Roger Federer (n°1 mondial) vient de mettre fin à la série de victoires d'affilée sur terre battue de l'espagnol Rafael Nadal (n°2 mondial), ce dernier aura donc remporté 81 matchs d'affilée sur cette surface. Cette défaite, à une semaine de Roland Garros, intervient au meilleur moment pour l'intérêt de ce grand chelem où Nadal est donné favori pour conserver le titre.

Roger Federer vient donc de battre sa bête noire et se prend à rêver à gagner le seul tournoi du grand chelem qui se refuse à lui et où son meilleur résultat fut une finale en 2006 (battu par Nadal). Nadal, quant à lui, semblait intouchable sur terre battue comme l'atteste son record d'invincibilité depuis avril 2005 auquel Federer vient de mettre fin. Cette défaite constitue quand même une surprise, tant le suisse subit des difficultés depuis le début de l'année sur terre battue et tant l'espagnol dominait ses adversaires, ce dernier fut malgré tout à deux doigts d'être battu par Nikolaï Davydenko la semaine dernière et Lleyton Hewitt cette semaine mais à chaque fois l'espagnol par sa hargne et son courage a réussi à s'imposer.

La finale de ce tournoi d'Hambourg, tournoi que Federer a remporté à trois reprises (2002, 2004, 2005), opposa donc les deux meilleurs joueurs du monde, le premier (Federer) intouchable sur toutes les surfaces autre que la terre battue, le second, invincible justement sur cette même terre battue. Le match débuta par l'emprise de Nadal sur son adversaire qui effectua de nombreuses fautes et l'espagnol s'adjugea le premier set 6-2 sans surprise. Le deuxième set débutait sur le même schéma, quand Federer sauva deux balles de break et décida d'accélérer ses coups. A partir de ce moment là un autre match commença où le suisse fit cavalier seul pour tout d'abord empocher le second set 6-2, et dans un troisième set décisif donner une véritable leçon de tennis à un Nadal complètement dépassé (et sans doute fatigué) pour lui infliger un mémorable 6-0.

Par conséquent, ce match montre tout d'abord que l'espagnol n'est plus invincible sur terre battue, et que Federer est capable de réaliser enfin le Grand Chelem. Rolland Garros sera donc le théâtre, si les deux protagonistes atteignent la finale, d'une revanche qui cette fois-ci sera disputée en trois sets gagnants.

Sources