Tbilissi dément vouloir acheter des armes à l'Ukraine

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 février 2009. – Le vice-ministre géorgien de l'Intérieur Chota Outiachvili a démenti les informations selon lesquelles la Géorgie aurait l'intention d'acheter des armements à l'Ukraine.

Le Comité de l'information et de la presse d'Ossétie du Sud a diffusé hier des informations selon lesquelles Tbilissi compterait acquérir des armes auprès de Kiev.

« Aucun achat d'armement n'a lieu actuellement. Aucune lettre n'a été envoyée par le ministre de l'Intérieur Vano Merabichvili à Kiev concernant une pétition d'achat d'armements, notamment de mines antipersonnel », a déclaré M. Outiachvili.

Selon Tskhinvali, la Géorgie acquiert des mines prohibées par les conventions internationales afin de les utiliser contre la population d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

La situation dans les deux républiques autoproclamées reste instable, plus de six mois après l'agression géorgienne qui avait provoqué l'intervention de Moscou. Les autorités sud-ossètes font régulièrement état de provocations et de tirs provenant de Géorgie. Des explosions ont retenti depuis le début de l'année.

À plusieurs reprises, Moscou a affirmé que la Géorgie avait utilisé pendant les événements d'août 2008 des armes vendues par l'Ukraine, ce que dément Kiev.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Tbilissi dément vouloir acheter des armes à l'Ukraine (Intérieur) » datée du 26 février 2009.

Sources