Téléphonie mobile en France : les hot-lines ne seront pas surtaxées

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 juillet 2012. – Fleur Pellerin, ministre chargé du numérique revient dans Le Parisien sur les hot-lines : « Il n’est pas question de revenir sur la gratuité de l’assistance téléphonique, ni sur celle du temps d’attente. Les opérateurs ont souligné que cette réglementation était plus contraignante dans leur secteur qu’ailleurs. Mais c’est un acquis que nous préserverons. En revanche, j’observe que les opérateurs développent déjà de nouvelles offres de services payants sans avoir besoin du feu vert des pouvoirs publics. » Et elle exclut « une remise à plat de la loi Châtel ».

Un subventionnement qui manque de « transparence »

« Reste une question en suspens », poursuit-elle, « celle du subventionnement des téléphones dans les forfaits. Cela pose des questions en termes de transparence — les consommateurs n’en connaissent pas le prix — et de modèle économique. Ces appareils ne sont pas fabriqués en France, ils ne rapportent donc pas à notre industrie. Avec mon collègue chargé de la Consommation, Benoît Hamon, nous avons lancé une concertation sur ce thème avec l’ensemble des acteurs, opérateurs comme consommateurs. Sur cette base, le gouvernement fera des propositions ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]