Syrie : ferme mise en garde d'Obama contre le recours à des armes chimiques

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les autorités syriennes affirment qu’elles n’utiliseront pas d'armes chimiques contre leur peuple.

Barack Obama
Barack Obama

4 décembre 2012. – Le président américain Barack Obama a menacé lundi de « conséquences » Bachar el-Assad s'il recourrait à l'usage d'armes chimiques.

« Le recours à des armes chimiques est et serait totalement inacceptable. Si vous commettez l'erreur tragique d'utiliser ces armes, il y aura des conséquences et vous en répondrez » a-t-il déclaré lors d'une allocution à Washington.

Sans que l'on sache si la décision est liée, l'ONU a annoncé lundi qu'elle suspendait ses opérations en Syrie en raison de la dégradation de la sécurité dans le pays, un mouvement suivi par l'Union européenne qui a décidé de réduire sa délégation au minimum.

Un article du New York Times cite des responsables américains et israéliens qui parlent « d'activité accrue sur certains sites d'armes chimiques en Syrie ».

S'adressant aux journalistes à Prague, Hillary Clinton a déclaré que les États-Unis « prendront certainement l'intention des mesures » si une « preuve crédible » démontre que la Syrie avait utilisé des armes chimiques contre son propre peuple.

Le ministère syrien des Affaires étrangères, a promptement réagi, déclarant que Damas « n’utiliserait pas des armes chimiques, si elle en avait, contre son propre peuple, quelque soit la circonstance ».

Source[modifier | modifier le wikicode]