Syrie : 25 morts annoncées par l'OSDH, dont 11 soldats

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 février 2012. – Vingt-cinq personnes ont été tuées ce jour en Syrie, parmi lesquelles onze soldats lors de heurts avec des déserteurs. Les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur les nombreuses manifestations d'opposant au régime qui ont eu lieu dans le pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) basé à Londres.

Quatorze civils, dont deux enfants, ont été tués et des dizaines d'autres ont été blessés pour la majorité lors de manifestations massives dans plusieurs villes commémorant le massacre de Hama en 1982, selon l'OSDH et les Comités locaux de coordination (LCC), qui organisent la mobilisation sur place.

Un civil a été tué à Hama (centre) et cinq autres à Daraya (province de Damas). Deux civils ont perdus la vie à l'aube à Rankous, une localité proche de la capitale toujours assiégée par l'armée. Les deux enfants ont été tués par l'explosion d'un engin dans la région d'Idlib, où un jeune homme a également été tué par balle lorsque les forces de sécurité ont pris d'assaut le village de Bsamess. Trois civils ont été tués dans le quartier de Marjé a Alep (nord).

Source


  • Page Syrie de Wikinews Page « Syrie » de Wikinews. L'actualité syrienne dans le monde.