Ceci est une page protégée.

Sur Internet, une page sur mille serait frauduleuse selon Google

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Code source d'une page Web

18 février 2008. – D'après une recherche effectuée par l'entreprise Google, une page Web sur mille serait créée et mise en ligne dans le but d'installer un logiciel malveillant non sollicité (spyware).

L'entreprise a utilisé son algorithme de recherche afin de trouver des pages Web représentant un risque sécuritaire. La compagnie affirme en avoir trouvé trois millions, dont 67 % seraient hébergées en Chine, 15 % aux États-Unis d'Amérique, 4 % en Russie, 2,2 % en Malaisie et 2 % en Corée du Sud. Sans surprise, les sites pornographiques sont les plus exposés à ces attaques, bien qu'ils ne soient de loin pas les seuls.

Bien entendu, l'une des meilleure manière de se prémunir contre ces logiciels non-sollicités reste l'installation d'un anti-virus disposant d'un système de mise à jour automatique.

Sources