Suisse : un étudiant a été condamné pour avoir plagié Wikipédia

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'usage de Wikipédia est autorisé, à condition de citer ses sources.

12 août 2010. – Le Tribunal administratif fédéral suisse a confirmé mercredi l'échec d'un étudiant lors de ses examens de maturité fédérale pour plagiat. Celui-ci avait en effet largement repris des textes de l'encyclopédie en ligne Wikipédia pour son travail de diplôme, sans jamais citer ses sources. Le Tribunal a rappelé que le plagiat est considéré comme une fraude et a condamné l'étudiant à payer 500 francs de frais de justice en plus de ses frais d'avocat.

Le jeune homme de 20 ans, élève d'une école privée du canton de Vaud, avait déjà été reconnu coupable de « plagiat caractérisé » à la fois par ses examinateurs et par la Commission suisse de maturité (CSM) pour avoir recopié mot pour mot des paragraphes entiers de plusieurs sites web, dont en particulier l'encyclopédie Wikipédia. Or, le règlement édicté par les autorités cantonales avait justement été revu en 2008 pour tenir compte de cette tendance, de plus en plus marquée : l'article 141 en particulier, qui précise clairement que « Toute fraude ou tentative de fraude dans un travail scolaire sera punie. Il en va de même du plagiat », prévoit explicitement ce cas.

En accord avec un règlement semblable et tenant compte du fait que l'étudiant avait signé, lors de son inscription à l'examen, une déclaration d'authenticité, la CMS avait exclu le jeune homme de la session d'hiver 2010 de l'examen suisse de maturité. Ce dernier avait alors fait appel de cette décision au niveau fédéral en invoquant son droit à bénéficier d'une séance de repêchage et en tentant de rejeter partiellement sa faute sur son professeur chargé de superviser son travail.

Selon les statistiques publiées par le Secrétariat d'État à l’éducation et à la recherche, 1 % des quelques 600 candidats annuels au certificat de maturité sont exclus pour plagiat.

Sources