Suisse : publication d'un premier sondage à une année des élections fédérales

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Quelle sera la composition du Conseil national après 2011 ?

15 octobre 2010. – À une année des élections fédérales, un premier sondage, commandé par la SSR et dévoilé jeudi, montre une progression du Parti bourgeois démocratique (PDB) et des Vert'libéraux au détriment de l'Union démocratique du centre (UDC) et des Verts. Les autres partis se maintiennent à leurs niveaux de 2007.

Un désir de stabilité et un regroupement au centre : ce sont les deux principales tendances observées par les politologues à la lecture de ce premier baromètre électoral. Cette volonté est probablement un corollaire aux nombreux changements observés à la tête du pays depuis la dernière élection de 2007 : quatre démissions de conseiller fédéraux, deux ministres qui changent de parti politique en cours de législature et une conseillère qui n'est pas réélue ; de plus, pour la première fois de l'histoire du pays, cinq partis politiques sont représentés au gouvernement national.

Concrètement, selon les chiffres publiés, l'UDC reste le plus important parti de Suisse avec 26,1 % des voix, soit une baisse de 2,8 points. Le Parti socialiste progresse légèrement de 0,6 % à 20,1%, alors que les libéraux-radicaux et démocrates-chrétiens restent stables malgré une légère baisse avec respectivement 17,2 % (-0,5) et 14,1 % (-0,4) des intentions de vote. Enfin, le parti des Verts passerait pour sa part de 9,8 % à 8,5 % des voix.

Les deux partis gagnants sont indéniablement les petits nouveaux sur le plan fédéral : les Verts libéraux devraient ainsi plus que doubler leur représentation, passant de 1,4 % à 3,8 % des voix, alors que le PBD, qui n'existait pas lors des dernières élections, est crédité de 3,6 % des intentions de vote. Les voix du premier viendraient des Verts, du PS et du PRD, alors que celles du second proviendraient du PDC, du PRD et de l'UDC.

Sur le plan de la participation, 47 % des personnes interrogées ont déclaré leur intention d'aller voter, soit 1 % de moins qu'en 2007. La SSR, commanditaire de ce sondage, relève que ces chiffres ne sont qu'« un instantané à un moment précis » et ne doivent pas être interprétés comme des pronostiques. Ce sondage a été effectué auprès de 2 018 personnes ayant le droit de vote, dans tout le pays, entre le 27 septembre et le 11 octobre, soit après la double élection au Conseil fédéral du 22 septembre ; la marge d'erreur est estimée à 2,2 %.

Sources



  • Page Suisse de Wikinews Page « Suisse » de Wikinews. L'actualité suisse dans le monde.