Suisse : pénurie de sel dans le canton de Vaud

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une épandeuse salant la route.

31 janvier 2010. – Dès le 31 janvier 2010, le service des routes du canton de Vaud cessera d'épandre du sel sur les routes cantonales en raison du manque de stock. Du sable et des gravillons seront utilisés en remplacement du salage, et ce jusqu'à ce que les livraisons quotidiennes permettront de reconstituer le stock de sel. Le déblaiement de la neige reste cependant assuré pour l'ensemble des routes. À la suite de cette mesure, les équipements hivernaux deviennent indispensables et les services concernés recommandent une « extrême prudence » sur la route.

Le 16 janvier déjà, le service des routes du canton avait annoncé sa décision de limiter le salage aux routes principales et aux tronçons spécifiques, tels que les fortes pentes ou les routes d'altitude. Cette décision était motivée par la constatation que l'utilisation quotidienne de quelques 500 tonnes de sel entamait trop fortement le stock cantonal de 13 800 tonnes, malgré la livraison de 100 tonnes chaque jour.

Les différentes salines d'Europe connaissent toutes le même problème de surplus de commandes. En Suisse, les salines de Schweizerhalle, dans le canton de Bâle-Campagne, et de Riburg, dans le canton d'Argovie, fournissent quotidiennement 2 200 tonnes à l'ensemble du pays. Elles ont déjà livré 160 000 tonnes aux communautés depuis le début de l'hiver, à raison de 600 à 800 tonnes par jour. La situation est différente pour le canton de Vaud, qui s'approvisionne aux salines de Bex. Celles-ci sont toutefois également au bord de la rupture de stock, avec une réserve de 500 tonnes seulement, pour une livraison totale de 14 000 depuis novembre.

Voir aussi

Sources