Suisse : nouvelles révélations sur le patron de La Poste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bâtiment de La Poste à Zurich

18 janvier 2010. – Le président du conseil d'administration de La Poste Claude Béglé se retrouve une fois de plus sous les feux de l'actualité. Les critiques, dont il fait l'objet, sont consécutives à l'annonce selon laquelle il aurait été sous mandat par une grande société indienne à 75 %. Dans le même temps, il était déjà employé à 50 % par La Poste. Devant la multiplication des problèmes liés à la personnalité de M. Béglé, ce dernier n'est plus en odeur de sainteté vis-à-vis de son encadrement. La quasi-totalité des cadres supérieurs de La Poste se sont opposés à sa reconduction à son poste lors de la consultation organisée en vue de la réélection du conseil d'administration, qui doit avoir lieu cette année.

Dans une émission de la Télévision suisse romande, Claude Béglé a assuré que le Département fédéral de l'environnement (DETEC) était au courant. Celui-ci l'avait autorisé à poursuivre cette activité commerciale. De son côté, le département indique ne pas avoir été informé de l'ampleur et du temps consacré à ce mandat. Il aurait, selon les dirigeants de l'entreprise indienne, touché près de 500 000 dollars, dont une partie versée sur un compte à Dubaï.

Si Moritz Leuenberger, ministre responsable du DETEC, se contente aujourd'hui d'exiger des explications, les réactions sont nettement plus virulentes au sein de l'Assemblée fédérale. Plusieurs députés, parmi lesquels l'argovien Ulrich Giezendanner, n'hésitent plus à demander la démission de Claude Béglé. Lors de l'émission télévisée en question, il a toutefois totalement exclu cette hypothèse.

Sources



  • Page Suisse de Wikinews Page « Suisse » de Wikinews. L'actualité suisse dans le monde.