Suisse : les soldats pourront garder leur arme de service à la maison

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Weekend de votation populaire en Suisse.

14 février 2011. – Lors des votations de ce week-end, le peuple suisse à largement refusé une initiative « pour la protection face à la violence des armes » qui demandait en particulier que toutes les armes de service soient déposées à l'arsenal. Si les villes ont globalement approuvé le texte, la décision est venue principalement des zones rurales et alémaniques. La presse relève ce matin une victoire de la Suisse traditionnelle.

L'initiative était déposée conjointement par le Parti socialiste suisse et le Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA). Elle demandait, outre le stockage des armes militaires dans des lieux sécurisés, la création d'un registre national des armes, l'interdiction de posséder des armes particulièrement dangereuses à titre privé et l'obligation de justifier d'un besoin pour l'achat d'une arme. Le but principal de ce texte devait être de diminuer le nombre de suicides et de meurtres causés par les armes à feu.

Cette initiative avait été rejetée par la majorité de l'Assemblée fédérale ainsi que par le Conseil fédéral pour qui la législation actuelle est suffisante pour protéger la population. Les autorités avaient également mis en avant plusieurs mesures, dont le retrait des munitions de guerre à domicile et la possibilité de déposer les armes gratuitement à l'arsenal. La campagne politique avait été très émotionnelle, en particulier pour les détracteurs de l'initiative qui avaient dénoncé une attaque contre l'armée suisse. Le manque de résolution des problèmes liés aux armes illégales avait également été mis en avant.

Au final, le rejet du texte a été plus clair que prévu par les sondages. Seuls 6 cantons (Zurich, Bâle-Ville, Vaud, Neuchâtel, Genève et Jura) ont accepté le texte. 56.3 % des votants l'ont rejeté. La participation s'est élevée à 49,2%.

Résultats par canton

Canton Participation Résultats
    oui non
Total 48,8 % 1 083 161
43,7 %
1 395 806
56,3 %
Cantons   6 20
Zurich 49,6 % 214 164 210 976
Berne 52,6 % 151 901 222 075
Lucerne 50,2 % 51 306 76 713
Uri 43,5 % 3 300 7 929
Schwytz 51,3 % 14 572 35 429
Obwald 53,9 % 3 724 9 512
Niwald 52,6 % 4 885 10 759
Glaris 41,7 % 3 266 7 554
Zoug 53,6 % 16 403 21 913
Fribourg 46,6 % 34 847 49 851
Soleure 48,8 % 29 204 54 161
Bale-Ville 49,0 % 32 606 22 732
Bâle-Campagne 49,8 % 41 346 50 153
Schaffhouse 64,6 % 11 935 18 705
Appenzell Rhodes-Extérieures 51,7 % 7 284 11 999
Appenzell Rhodes-Intérieures 44,4 % 1 360 3 554
Saint-Gall 47,8 % 57 760 89 687
Grisons 44,1 % 20 572 38 212
Argovie 46,4 % 70 604 112 468
Thurgovie 49.7 % 26 731 50 682
Tessin 44.3 % 33 635 58 467
Vaud 49.3 % 107 098 92 354
Valais 50.8 % 38 581 62 788
Neuchâtel 46.8 % 27 069 23 808
Genève 47.8 % 68 777 43 887
Jura 39.2 % 10 231 9 438

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.