Suisse : les socialistes remportent un deuxième siège au gouvernement jurassien

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Delémont et le canton du Jura conservent un gouvernement de droite

15 novembre 2010. – Au second tour des élections au Gouvernement jurassien, le Parti socialiste (PS) a créé la surprise en reprenant son deuxième siège, perdu en 2006, à la suite de la troisième place obtenue par Michel Thentz qui empêche ainsi la réélection du chrétien-social indépendant (PCSI) Laurent Schaffter n'est pas réélu. Les quatre autres membres de l'exécutif ont été pour leur part réélus.

Les résultats de ce weekend ont confirmé la très bonne réélection de la ministre socialiste Elisabeth Baume-Schneider qui termine de nouveau en tête avec 14 397 suffrages (53,7 %) ; son co-listier Michel Thentz obtient donc la troisième place avec un total de 11 626 suffrages (43,4 %). Premier parti du canton, le Parti démocrate-chrétien (PDC) assure la réélection de ces deux ministres Philippe Receveur qui arrive en seconde place avec 12 140 voix (45,3 %) et Charles Juillard à la quatrième avec 11 524 suffrages (43,0 %) ; ce dernier fait une brillante remontée de plus de 3 000 voix après un premier tour difficile. Le dernier poste est revenu au libéral-radical Michel Probst qui a obtenu 11 440 suffrages (42,7 %). Son bon résultat obtenu lors du premier tour (2e) a probablement joué en sa défaveur, ses électeurs pensant sa réélection acquise, ne se sont pas mobilisés.

Le perdant de la journée est donc le chrétien-social indépendant Laurent Schaffter, jusqu'ici ministre de l'environnement et de l'équipement, qui termine à la dernière place avec 10 372 suffrages (38,7 %). Il a expliqué sa défaite par la forte mobilisation de la gauche et de la droite qui ne lui a pas permis de se positionner entre les deux blocs, malgré ses appels en faveur d'un maintien de la composition actuelle du gouvernement.

La participation au scrutin, de 49,9 %, a été curieusement plus faible que lors du premier tour (50,1 %). Les écarts relevés sont très faibles : ainsi, le troisième et le cinquième ne sont séparés que par 186 voix.

Au total, l'exécutif jurassien, élu pour la première fois pour cinq ans au lieu de quatre jusqu'à présent, reste à majorité de droite malgré la conquête d'un second siège par le PS.

Voir aussi

((fr)) « Suisse : ballottage général au premier tour des élections jurassiennes ». Wikinews, 25 octobre 2010.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.